CHARLOTTE LAGRANGE

CHARLOTTE LAGRANGE Publié le09/07/2015

INTERVIEW Charlotte Lagrange est une jeune pousse à surveiller de près. Toujours à l’affût d'artistes émergents, MA désirait accompagner ce talent aussi rare que prometteur. Après sa création théâtrale avec des lycéens héricourtois et le spectacle L'âge des poissons, MA l'accueille en résidence pour sa nouvelle pièce Aux suivants. Rencontre avec une auteure pétrie de philosophie qui n'en finit pas d'interroger notre monde.

Vous avez mené plusieurs projets sur ce territoire. Avez-vous tissé des liens avec la région et MA ?

 

J'ai rencontré Yannick Marzin lors de la représentation de ma première pièce. Nous avions des préoccupations proches : lui s'intéressait à la manière dont la jeunesse du Pays de Montbéliard se projetait dans l'avenir et de mon côté, j'avais envie avec cette pièce intitulée Aux suivants de sonder la notion d'héritage. Il m'a suggéré de questionner cela, en un premier temps, avec des jeunes d'ici et nous avons alors monté Après vous, un projet théâtral avec les lycéens d'Héricourt. En atelier, nous sommes partis de Peugeot, sorte d'identité locale de la façon dont ces jeunes gens se projettent dans le futur, en 3015 en l’occurrence, alors que ce patrimoine se défait, se délite. J'ai donc passé différents temps ici pour Après vous et je serai de nouveau en résidence en novembre prochain pour Aux suivants.


Quel processus de création privilégiez-vous ?


Pour Après vous, avec les lycéens, nous avions effectué des improvisations et une collecte durant laquelle ils avaient interrogé leurs familles sur leurs rapports à Peugeot ou sur leur perception de la crise. Avec Aux Suivants, j'ai étudié un vaste corpus de textes et de témoignages sur l'économie et la famille puis mes résidences successives ont été consacrées à l'écriture de scènes. Certaines très écrites, d'autres au simple état d'esquisses, de canevas pour improviser. Il y a également un travail à la table avec les comédiens avant le passage à la mise en scène.


Et quelle place occupe l'interprète dans ce processus ?


Nous parlons beaucoup d'économie, de politique, du monde en général et de nos expériences. Je ne pars néanmoins ni des comédiens ni de leur vécu pour créer. Nous pétrissons tous ensemble une matière puisée ailleurs. Au sein de La Chair du monde, à l'instar d'un collectif, chacun est véritablement créateur : les interprètes, qui multiplient les improvisations tandis que je suis dans une écriture qui se cherche, et tous les membres de la compagnie également. Bien sûr, j'écris le texte mais le spectacle nous le construisons en équipe, on y a chacun notre part.

De quoi traite Aux suivants ?


Je désirais interroger l'héritage de manière large, sur plusieurs territoires. Traiter d'héritage qu'il soit familial, sociétal, politique ou économique mais aussi de la dette et de la perte. La pièce analyse par exemple comment, au sein de la cellule familiale, un héritage peut être un poids ou comment, a contrario, n'est en recherche d'héritage pour pouvoir se construire et transmettre. Autre fil que j'aimerais tisser : la mise en scène du discours économique sur la dette et ce qui fait que jeunes et moins jeunes se rassemblent pour construire quelque chose. Il est vrai que je m'interroge sur la nature des relations parents-enfants dans ce monde en mutation alors qu'il n'y a plus de rapport direct de transmission, de passage de relais. Étant donné que ce qui se transmet est plutôt de l'ordre de la perte, notamment de celle des certitudes, qu'est ce que cela entraîne et comment construire avec cette perte ? Des questionnements transgénérationnels, la vraie question étant "Qu'est-ce qu'on construit comme monde aujourd'hui et comment faire ?" On se dit tous qu'il faut tout réinventer dans notre société mais nous avons tous une responsabilité. Alors quel monde veut-on et que faisons-nous, chacun de nous, pour y parvenir ?

2015/2016

Webzine
08/12/2015
Avec charlotte lagrange et valentine alaqui – cie...
Webzine
04/01/2016
Avec charlotte lagrange et valentine alaqui accom...
Éducation
08/12/2015
Avec charlotte lagrange et valentine alaqui – cie...
Spectacle
Aux Suivants met en résonance l’héritage familial...

2014/2015

Webzine
27/11/2014
« j'aimerais amener les élèves à débuter par une ....
Webzine
29/01/2015
Mercredi 15 octobre, les élèves du club théâtre, ....
Webzine
07/04/2015
" la compagnie la chair du monde doit son nom au p...
Webzine
15/04/2015
Selon charlotte lagrange, cet atelier « était une...
Éducation
28/11/2014
Cet atelier-résidence sera également l’occasion po...
Spectacle
Un lycéen est retrouvé assassiné, lardé de coups d...

ma newsletter

Ne manquez aucun spectacle, profitez d’infos exclusives et soyez aux avant-postes de l’actualité culturelle en vous inscrivant à notre newsletter.

Choisissez les groupes qui vous intéressent