Tout 1 Cinéma

Tout 1 Cinéma Publié le08/12/2015

Mardi 24 Novembre 16h30. Salle polyvalente du collège de Mandeure. Les élèves de l’atelier Théâtre ont rendez-vous avec Valentine Alaqui. Cette troisième séance de travail, menée dans le cadre du projet  Tout 1 cinéma, commence par un échauffement joyeux, avec les techniques du «  yoga du rire ».

Puis, c’est un moment plus théorique qui suit, avec une présentation des différentes notions spécifiques au cinéma. Les valeurs de plan, les angles de prises de vues ou encore les différents mouvements de caméra sont passés en revue.

Atelier pratique ensuite : à chaque élève de se mettre dans la peau du réalisateur. L’exercice consiste à décrire un lieu. Un lieu où la prochaine action de leur film va se dérouler. Chaque collégien se prête au jeu devant les 15 autres participants de l’atelier, sous le regard bienveillant de Gérard Sammut, (enseignant de français au collège en charge de l’atelier) et avec les consignes de Valentine (vocabulaire adapté au cinéma, et libre cours à l’imaginaire).

Quand Gaétan décrit une montagne orangée avec des arbres multicolores, Amélie, elle, emmène le groupe sur une plage de sable blanc avec un soleil de plomb. Maé situe son action dans une grande salle avec un plafond qui ressemblerait à un ciel et avec quatre grands sabliers de couleurs à chaque coin de la pièce. Pour Louane, son héroïne se promène  dans une forêt de pâquerettes ! Et c’est dans un film de science-fiction qu’Axelle invite le reste du groupe pour terminer la séance. Une colline dorée, un lac entouré de cristal, des arbres argentés et deux soleils qui illuminent la scène de leur lumière rose !!!

La lumière, c’est précisément le thème de l’atelier qui  est mené le lendemain, mercredi 25 novembre au Lycée Aragon d’Héricourt. Charlotte Lagrange et Claire Gondrexon ont rendez-vous à 13h00 avec les lycéens participant à l’atelier Théâtre animé conjointement par Fanny Bernache – Assolant et Sandrine Font, toutes deux professeurs de Lettres.

Conceptrice lumière, Claire collabore avec Charlotte pour la mise en lumière de ces dernières créations théâtrales. Elle vient, pour la deuxième année consécutive, animer un atelier sur le thème de la lumière pour les jeunes participants à l’atelier Théâtre du lycée. Les collégiens de Mandeure, eux, profiteront en décembre de ce temps d’initiation.

C’est par un temps d’échange sur la pièce «  Aux suivants » que Charlotte et Claire débutent ce mercredi de travail. La veille, les lycéens, ainsi que les collégiens, ont assisté à la représentation de cette création au théâtre de Montbéliard.

Puis à travers les différents objets lumineux apportés par chacun pour cette séance, Claire aborde les notions « d’états lumineux », de structuration d’espace, de teintes chaudes ou froides, ou encore de faisceaux de lumière. Elle explique aux jeunes les différents artifices et techniques actuellement à disposition des créateurs lumière dans les théâtres.

La thématique du cinéma (développée cette année par Charlotte pour le projet), est abordée dans un premier temps, par rapport à la lumière. Illustrées au travers d’exemples concrets, des scènes de film sont décortiquées. Par exemple, dans le film Gravity, l’intérieur du cockpit est soudainement éclairé par une lumière rouge,  sous prétexte qu’une alarme s’est mise en route !

A la suite d’une courte pause, les jeunes se mettent en action, sous l’œil attentif de Charlotte. Par groupe de deux ou trois, suivant les besoins des scènes à interpréter.

Chloé et Agathe nous dévoilent un passage du film Nos étoiles contraires. Tony et Nathanaël nous proposent une version de Ted 2, revisitée à la manière de la série SODA. Les éclats de rire fusent. La concentration revient. Passage au noir. Silence. Lumière.

Sous la direction de Charlotte, Lili-Rose et Lisa, servies par Nathanaël, se mettent dans la peau d’apprentis sorciers le temps d’une interprétation du film Harry Potter. Toujours dans un registre  fantastique, Océane, Chloé et Agathe interprètent une des scènes finales d’Hunger Games avec une pointe d’humour et de dérision.

La séance improvisation se termine avec LA scène culte de Star Wars : la réplique de Dark Vador à son fils Luke.

Une rapide discussion autour de ces moments d’improvisations que les jeunes acteurs viennent de vivre, des directives pour les prochaines séances à venir et il est l’heure de quitter la fiction et le cinéma pour la réalité.

Poursuite de ce travail et rendez-vous mardi 15 décembre pour un atelier lumière à destination des collégiens de Mandeure. Suivi mercredi 16 décembre par une journée d’immersion des jeunes de 3ème du collège au Lycée Aragon d’Héricourt. Et d’un atelier commun le 16 après-midi pour l’ensemble des participants du projet Tout 1 cinéma.

Travail sérieux dans la bonne humeur au programme.

Les articles associés

Éducation
08/12/2015
Avec charlotte lagrange et valentine alaqui – cie...
Spectacle
Aux Suivants met en résonance l’héritage familial...

ma newsletter

Ne manquez aucun spectacle, profitez d’infos exclusives et soyez aux avant-postes de l’actualité culturelle en vous inscrivant à notre newsletter.

Choisissez les groupes qui vous intéressent